Taux de chômage réactualisés 4e trimestre 2012 (source Insee) par région en France. La Bretagne perd sa place de région la moins touchée de l'hexagone au profit de l'Ile de France.

 

  Région Taux

Variation sur un an

       
1 Ile de France 8,8 +0,5 point
2 Bretagne 9,0 +1,0
3 Pays de la Loire 9,0 +0,9
4 Rhône-Alpes 9,2 +0,8
5 Alsace 9,2 +0,8
6 Auvergne 9,3 +0,8
7 Limousin 9,5 +0,8
8 Bourgogne 9,7 +0,9
9 Centre 9,7 +0,9
10 Basse-Normandie 9,7 +0,8
11 Poitou-Charentes 9,8 +0,8
12 Franche-Comté 9,9 +1,2
13 Corse 10,0 +0,6
14 Aquitaine 10,2 +0,7
15 Midi-Pyrénées 10,4 +0,8
16 Lorraine 10,7 +0,9
17 Champagne-Ardenne 11,2 +1,1
18 Haute-Normandie 11,6 +1,0
19 Provence-Alpes-Côte d'Azur 11,7 +0,8
20 Picardie 12,3 +1,1
21 Nord-Pas-de-Calais 14,0 +1,2
22 Languedoc-Roussillon 14,3 +1,2
       
  France (métropole) 10,2 +0,8 point

 

Spectaculaire, la dégradation du chômage sur un an l'est encore plus si l'on compare à la situation en 2008, à l'aube de la crise des subprimes. A l'époque, la Bretagne présentait un taux de chômage de 6,3 %, soit pratiquement trois points de moins ! La région n'était plus très loin du plein emploi dit structurel (environ 4 % en France), le niveau qualifié d'incompressible au vu de la structure même de l'emploi dans le pays. Il était de 5,2 % en Ille et Vilaine, par exemple.

Le département haut-breton demeure le moins exposé dans la région avec 8.1 % soit un bond là aussi de près de 3 points. Le Morbihan ferme la marche et renoue avec les 9 % de chômage, comme une décennie plus tôt (+2.6 points).

 

  Département

Taux 2012

(3e trim).

Rappel 2008
       
1 Ille et Vilaine 8,1 5,2
2 Loire Atlantique 8,4 6,1
3 Côtes d'Armor 8,9 5,9
4 Finistère 9,0 6,6
5 Morbihan 9,1 6,5

 

Ci-dessous, la carte de l'Insee du taux de chômage au 3e trimestre 2012 par département et région.

taux-dep